Plan de travail 1.png

FR / NL

Garder le contact avec un travailleur pendant son absence : la clé d'un retour réussi !

Garder le contact avec un collaborateur absent est essentiel ! Cette communication permet de maintenir un lien avec lui, mais aussi de préparer son retour dans les meilleures conditions pour lui et l’entreprise.


Medicheck vous livre quelques conseils pour communiquer avec vos travailleurs tout au long de leur absence.

Un départ serein

Un collaborateur est absent ? Dans un premier temps, laissez-le initier le contact avec vous !


En ce début d’incapacité, votre rôle consistera essentiellement à faciliter le départ du travailleur pour lui, mais aussi pour son service. L’objectif est de créer un climat serein pour que son départ se déroule dans les meilleures conditions possibles.


Que pouvez-vous mettre en place concrètement ?

  • Rappelez les procédures de l’entreprise en cas d’absence. Qui prévenir ? De quelle manière ? Comment transmettre son certificat ? Des informations pratiques mais nécessaires !

  • Invitez le travailleur à téléphoner à son supérieur direct. Ils pourront ainsi mettre en place des mesures pour réorganiser rapidement et efficacement le travail.

  • C’est également un bon moment pour expliquer au collaborateur le déroulement des Checks médicaux et les critères objectifs qui peuvent donner lieu à des Checks. De cette manière, vous évitez toute mauvaise surprise au travailleur et vous vous assurez qu’il ne le prendra pas personnellement si son incapacité se retrouve contrôlée.

Enfin, gardez toujours une écoute attentive ! En effet, si une absence est liée d’une manière ou d’une autre au travail, ouvrir le dialogue vous permettra de mettre en place des initiatives pour que ces absences ne se reproduisent pas. 


Il est donc important que le travailleur puisse trouver l’espace pour communiquer au sujet d’éventuels problèmes liés au travail. Quelques clés pour créer cet espace de dialogue:

  • Laissez-le parler !

  • Témoignez de l’intérêt pour son absence.

  • Si ce n’est pas le bon moment, convenez d’un moment pour vous rappeler.

  • Evitez toute réaction ou commentaire qui pourrait être perçus négativement par le collaborateur.

Préparer le retour pendant l’incapacité. 

Désormais, votre objectif est d’anticiper le futur retour au travail de votre collaborateur.  Garder le contact est important pour commencer dès à présent à préparer son retour au sein de l’entreprise ! 


Maintenir un lien avec le collaborateur absent permet d’éviter que ce dernier ne se sente oublié et surtout de renforcer son sentiment d’importance au sein de son équipe et de son entreprise. 


Un appel, des messages de collègues pour prendre des nouvelles… Autant de petites choses qui permettent de réduire l’éloignement. Votre entreprise dispose d’un journal du personnel ou d’une newsletter interne ? Encore un moyen de rester en contact ! 


Si les circonstances de la maladie sont floues, garder le contact peut aussi être l’occasion de creuser (délicatement) sur les raisons de son absence. Vous pourrez ainsi déceler s’il existe un lien avec le travail et trouver des solutions pour améliorer la situation lors du retour au travail. 


La prudence est de rigueur pour ne pas donner l’impression au collaborateur que l’on doute de la raison de son absence. Mettre en avant votre volonté de régler le problème pour améliorer la situation dans son travail est une posture qui permet, en général, d’ouvrir le dialogue.

Éviter la rechute lors du retour au travail

Lors du retour au travail, à la fin de l’incapacité, votre objectif est d’éviter que ce travailleur ne connaisse une rechute. 


Organiser un entretien de retour avec le collaborateur après son absence vous permet d’une part, d’organiser son retour dans les meilleures conditions, mais surtout, de prendre de ses nouvelles. 


En effet, si son incapacité est liée d’une quelconque manière à son travail, le meilleur moyen de voir votre collaborateur repartir très rapidement est qu’il constate que rien n’a changé. 


Au contraire, lorsqu’un travailleur rencontre des problèmes de santé, certaines adaptations de son travail permettent d’éviter une rechute. 


Le dialogue et la communication sont donc, encore une fois, essentiel à cette étape !


Lors de cet entretien de retour, vous pourrez aborder différents points:

  • Prenez connaissance de son état de santé physique et mental. 

  • Discutez avec lui des conséquences que son absence a eu sur l’entreprise ou/et l’organisation du travail. C’est le moment de lui faire sentir qu’il est important au sein de l’entreprise et qu’il vous a manqué ainsi qu’à son équipe. 

  • Faites part au collaborateur d’éventuels changements qui auraient pu se produire dans l’entreprise ou concernant son travail pendant son absence.

  • Encouragez le travailleur à vous contacter en cas de problème à l’avenir. L’idée et d’éviter qu’il ne voit le recours à l’absence comme une solution et qu’il prenne conscience que vous pouvez l’aider à mettre des initiatives en place s’il rencontre des difficultés à l'avenir.

  • Assurez au travailleur que son avis compte et est pris en considération ! Cela permettra de renforcer son sentiment d’écoute et d’importance.

En cas d’absence d’un travailleur, la communication tout au long de l’incapacité est donc la clé !


Il est fréquent que certaines entreprises préfèrent ne pas « déranger » un collaborateur pendant son incapacité. Pourtant maintenant le lien entre le collaborateur, l’équipe et l’entreprise permettra de réduire la probabilité de rechute mais aussi de renforcer son envie de prendre part au projet de l’entreprise ! 
 

Plan de travail 4.png